Un père accusé d’avoir assassiné son fils en revenant d’une partie de bingo

Une terrible nouvelle avait bouleversé l’Amérique en septembre 2010. Kevin Fletcher, âgé de 62 ans, est depuis cette date inculpé dans le meurtre de son propre fils, Kevin Jr Fletcher. Ce dernier avait été retrouvé inerte dans son appartement par sa concubine et certaines personnes du voisinage. Le sexagénaire sera jugé d’ici quelques jours. Retour sur une sombre histoire qui a marqué les États-Unis et le reste du monde.

Une affaire difficile à résoudre

C’est par un beau jour de septembre 2010 que le corps de Kevin Jr Fletcher avait été retrouvé gisant au sol, dans l’appartement qu’habitait l’individu avec sa petite-amie. Le principal suspect ne serait autre que son père, Kevin Fletcher, un sexagénaire sans casier judiciaire qui avait pourtant l’air très apprécié de son voisinage. Selon les autorités, le père et le défunt fils auraient joué au bingo la veille au soir du meurtre. Kevin Fletcher aurait ensuite proposé à sa progéniture de le reconduire à son domicile. Précédent ces événements, la victime aurait invité son père à boire le café dans son appartement, jusqu’à ce qu’on ne retrouve son corps le lendemain au petit matin.

La police qui enquêtait sur les lieux n’a remarqué aucun signe d’infraction. Les portes n’étaient pas verrouillées à clé, ce qui démontre bien que la victime n’était pas hostile à ce que le suspect n’entre dans son lieu d’habitation. Mais comment Kevin Fletcher, un homme si tranquille, aurait-il pu poignarder son fils à plusieurs reprises jusqu’à lui donner la mort ?

Kevin Jr Fletcher, un individu à problème

D’après la municipalité de la ville où résidait la victime, Kevin Jr Fletcher possédait un casier judiciaire était une personne à problème. Son comportement terrorisait sa proche famille, qui ne savait pas comment lui venir en aide, d’autant plus que le jeune homme avait d’énormes problèmes financiers. Le psychiatre qui suivait Kevin Jr Fletcher aurait confié aux autorités que son patient avait tenté d’agresser son père un an avant qu’on ne retrouve son cadavre. C’était lors des fêtes de Noël de l’année 2009. Kevin Jr Fletcher aurait d’ailleurs agressé plusieurs fois son père et le diagnostic des professionnels de santé qui le suivaient est sans équivoque : ce dernier souffrait de schizophrénie et de dépression chronique.

En plus de ces problèmes psychologiques, la victime était toxicomane, consommait énormément de drogues et en vendait même illégalement. Les autorités ont découvertes que le jeune homme avait déjà été inculpé dans une affaire de viol. Ce dernier aurait aussi commis un certain nombre d’autres délits. Malgré tout, les résultats des tests ont démontré que les empreintes de Kevin Fletcher ainsi que des traces de sang auraient été trouvées dans plusieurs recoins de l’appartement du jeune délinquant. Toutefois, la police n’a jamais réussi à mettre la main sur la paire de chaussures que portait la victime pendant cette triste nuit. Quant au t-shirt qu’avait fourni le père pour témoigner de sa bonne foi, ce dernier ne correspondrait pas à celui qu’il portait au moment des faits. Acte criminel ou cas de légitime défense ? Il sera difficile d’obtenir le fin mot de l’histoire…